ACTUALITE

Pour suivre notre actualité et retrouver nos projets.

10 conseils pour se balader en forêt

Mis à jour : mai 22

Une balade en forêt est bien plus qu'un loisirs comme un autre. Cette activité nous engage car nous pénétrons dans un milieu naturel, un espace totalement autonome dans lequel vivent des milliers d'espèces vivantes. En décidant d'aller nous promener en forêt, nous venons volontairement perturber cet écosystème pendant quelques heures, voire beaucoup plus longtemps... Voici quelques conseils pour limiter cet impact tout en profitant de ce lieu de ressourcement.


1. Préparez votre visite en forêt ! Premier conseil pour tout promeneur débutant ou plus aguerri. Prenez le temps de consulter la météo locale, de prévoir une carte en plus de votre smartphone (le réseau téléphonique ne passant pas partout), de prévoir une tenue adéquate, et suffisamment d'eau.



2. Respectez le tracé des chemins et sentiers. En privilégiant ces voies et en utilisant pas de raccourcis, vous contribuez à réduire le piétinement et l’érosion des sols (surtout dans les milieux sensibles). Vous évitez également d'abîmer les systèmes racinaires affleurant des arbres.


Egalement il vous protège d'accidents fréquents en forêts que sont les chutes de branches. Les chemins étant généralement sécurisés par les forestiers ou les propriétaires des bois.




3. Tenez votre chien en laisse. Au minimum assurez-vous qu'il reste toujours sur le chemin que vous empruntez et qu'il ne parte pas fureter dans le sous-bois alentours. Il peut malheureusement provoquer des dommages conséquents sur la faune sauvage, notamment durant la période de reproduction, ou même être victime d’un accident lorsque la chasse est autorisée.


Savez-vous par exemple, que tout au long de l'année, les chiens doivent impérativement rester sous la surveillance de leur maître et ne pas s'éloigner à plus de 100 mètres. Au printemps, du 15 avril au 30 juin, la réglementation impose aux propriétaires canins de tenir leurs animaux en laisse en dehors des allées forestières. En cas de non-respect, vous vous exposez à une amende pouvant aller jusqu'à 750 euros.




4. Laissez végétaux et animaux tranquilles ! Plutôt que d'abîmer ou déplacer ce que vous croisez, apprenez plutôt à connaître la faune et la flore : vous comprendrez mieux pourquoi il est important de les préserver. Si le ramassage et la cueillette de végétaux ou de champignons sont autorisés en forêt publique, restez modéré. Vous n'êtes pas l'unique bénéficiaire de cette mane. Des insectes et animaux peuvent également s'en nourrir. De plus les cueillettes excessives peuvent menacer la survie d'espèces même courantes (muguet, jacinthe, jonquille, champignon…).


Savez-vous que le code forestier tolère une récolte sans autorisation limitée à 5 litres pour les champignons (un panier) et le contenu d’une main pour les fleurs en forêt publique ? Au-delà de 5 litres, la règle est la même qu’en forêt privée. En forêt privée, petits fruits, glands, faines, bois morts, fleurs... appartiennent au propriétaire du sol : son autorisation est nécessaire. Tout contrevenant s'expose à une amende maximale de 750 € (moins de 10 litres) et jusqu’à 45 000 € d’amende et 3 ans d’emprisonnement pour une récolte supérieure à 10 litres, et quelque soit le volume pour les truffes.


Côté faune sauvage, si par hasard, vous avez la chance de tomber sur de jeunes animaux, observez-les en gardant vos distances. S'en approcher ou les nourrir risqueraient de modifier leur comportement et notamment leur instinct sauvage. Et vous risqueriez de les condamner : leur mère perturbée par l'odeur humaine pourrait ensuite les abandonner.




5. Protégez-vous des tiques qui sont particulièrement nombreuses et actives en milieu forestier durant le printemps et l'été. Choisissez des vêtements longs, clairs et de quoi vous couvrir la tête. Pensez toujours à consulter si - après une morsure - vous constatez rougeur, fatigue, fièvre, maux de tête... Certaines tiques (10 à 20%) sont susceptibles de transmettre la maladie de Lyme.


D'autres insectes peuvent causer des désagréments voire des réactions fortes telles que les abeilles, frelons ou les chenilles processionnaires du pin ou du chêne. Ne pas les déranger inutilement évite de mauvaises rencontres.



6. Laissez le bois mort au sol et ne le déplacez pas. Soit par choix des forestiers, soit du fait d'aléas naturels, du bois mort se trouve au sol. Par sa décomposition il permet le retour des minéraux dans le sol, nécessaire à la vie des végétaux. Il offre également habitat et nourriture à de nombreuses espèces dite saproxyliques. Et en le déplaçant vous pourriez faciliter la dissémination de maladies ou parasites au sein de la forêt.



7. Oubliez feux et barbecues en forêt (comme dans la Nature en général). Les feux de forêt sont souvent provoqués par des négligences. Particulièrement dangereux pour les promeneurs et les riverains, à fortiori avec les périodes de sécheresses à répétition que nous connaissons, le feu détruit aussi la forêt et ses habitants.


Savez-vous que le code forestier interdit de « porter ou d'allumer du feu à l'intérieur et jusqu'à 200 m des bois, forêts, plantations, landes et maquis ». Allumer une cigarette ou un feu de camp est passible d'une amende de 135 € qui sera aggravée en cas de responsabilité de dégâts à autrui. Il est également interdit à tous et toute l'année de jeter des objets en combustion (notamment des mégots), ainsi que de fumer en période rouge, dans les forêts et sur les voies qui les traversent.




8. Prenez soin de respecter la signalisation des chantiers forestiers. Chutes d’arbres, travaux en cours, circulation d’engins : les risques sont élevés ! Cette information du public est particulièrement importante et marque l’interdiction d’entrer dans ces zones. De même l'escalade des troncs empilés ou tas de bois stockés le long des routes forestières est à prohiber sous peine de les déstabiliser et de risquer d'être écrasé ! Il s'agit avant tout de préserver votre sécurité mais aussi celle des forestiers.


Il en va de même lors des périodes de chasse. Celles-ci doivent être signalées et il est possible de se renseigner au préalable pour connaitre les journées de chasse dans les forêts publiques. Généralement organisées en automne et en hiver, les zones chassées deviennent particulièrement dangereuses pour le public et leurs animaux (chiens, chevaux).




9. Partagez la forêt avec tous ! Si vous décidez de venir à cheval ou en VTT, sachez que les piétons restent toujours prioritaires. Respectez également la signalisation et les interdictions d’accès à certains milieux fragiles ou protégés (réserves biologiques, dunes…). Le passage des VTT et des cavaliers détériore la végétation des sous-bois, entraîne le tassement des sols et accélère l’érosion : restez sur les chemins autorisés.



10. Prévoyez toujours un sac poubelle ou mieux un sac réutilisable, pour emporter avec vous vos déchets. C'est également l'accessoire indispensable pour collecter les déchets que vous croiserez sur votre chemin. Si certains sites proposent des poubelles dans lesquelles vous pourrez déposer les détritus ramassés, ils ne sont pas majoritaires et même volontairement absents en forêt. Chacun devant adopter une attitude responsable dans les lieux naturels.


Les déchets quotidiens mettent des années à se dégrader et polluent durablement les écosystèmes. Et même les déchets organiques sont à proscrire, car ils peuvent favoriser la prolifération de rongeurs, l'importation de maladies ou le développement d'espèces végétales envahissantes.


La forêt est trop souvent considérée comme une zone totalement libre de toutes règles. Or la première chose à savoir c'est que les 3/4 des forêts françaises appartiennent à des propriétaires privés, et seules 1/4 sont publiques (et gérées par l'ONF). La réglementation, notamment au travers du code forestier, est particulièrement détaillée et ce que nous considérons souvent comme un droit (se promener, récolter des champignons ou du bois pour sa cheminée...) n'est en fait qu'une tolérance. Respecter cet écosystème est la base de cette relation. Et respecter nos forêts est aussi indispensable pour tous les services écosystémiques qu'elles nous procurent.


L'Office National des Forêts (ONF) a édicté une charte du promeneur intitulée "J’aime la forêt : ensemble, protégeons-la !". Elle reprend les points essentiels à connaitre en forêt publique comme privée.



#forets #protegerlesforets #dechets #biodiversite #nature #environnement

NOUS CONTACTER.

Vous avez parcouru notre site et avez encore des questions ? Vous avez envie de partager un projet qui vous tient à cœur ? 

Vous avez le temps et l'envie pour nous rejoindre ?

Vous êtes au bon endroit pour nous contacter !

NOUS

REJOINDRE.

Vous souhaitez adhérer à ETATS SAUVAGES ?

Rien de plus simple :

Vous souhaitez nous retrouver sur les réseaux sociaux ?

JtrgHl64.jpeg

© 2023 by Last Chance. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now